Stratégie ERASMUS +

La stratégie ERASMUS +


La stratégie présentée permettra au terme de trois années de proposer des périodes de formation professionnelle pour les étudiants (et élèves) à l’étranger. En parallèle, l’enseignement du domaine professionnel en langue étrangère durant les deux premières années permettra aux élèves et étudiants d’acquérir le vocabulaire et les compétences langagières permettant une immersion dans le pays partenaire (établissement partenaire).

D’une manière plus globale, l’établissement rentre dans une phase de montée progressive en régime dans le cadre du projet académique permettant ainsi une optimisation du fonctionnement à partir de la troisième année de fonctionnement.

Les outils seront :

  • etwinning sous la responsabilité de l’équipe pédagogique et d’un professeur de langue référent afin de faciliter la recherche de contact.
  • le réseau EREIVET sous la responsabilité du chef des travaux afin de faciliter la recherche de partenaires.
  • La DAREIC en collaboration avec le ERAEI afin d’organiser la mobilité.
  • Le DNL: Afin d’avoir des enseignants formés à l’enseignement en anglais.
  • Le PAF afin de répondre aux besoins e formation des équipes pédagogiques.
  • ERASMUS

L’impact escompté réside dans la plus-value pour les élèves de maîtriser une langue étrangère dans le domaine professionnel (du niveau 5 au niveau 3),une expérience professionnelle à l’étranger et un élargissement de leurs possibilités professionnelles.

La participation au Programme devrait permettre :

  • aux étudiants d’augmenter leur niveau de qualification et de faire valoir une expérience linguistique professionnelle dans un pays européen.
  • aux enseignants d’améliorer la qualité et la pertinence de leur enseignement en offrant une ouverture européenne aux étudiants.
  • relever la qualité de la formation grâce à la mobilité et à la coopération européenne.
  • de faire le lien entre l’enseignement supérieur et les entreprises en ayant une ouverture européenne du marché du travail et en élargissant les recherches professionnelles des étudiants.
  • une gouvernance de type « empowerment » avec une implication forte de l’ensemble des membres de l’équipe pédagogique de l’établissement. l’aspect financier nécessitera une formation pour les personnels de gestion de l’établissement.